Tel: (00226) 51 00 50 50 / 25 47 92 32 (Bureau)

Découverte majeure 1

Découverte majeure 1

A ma première, après lecture de la théorie freudienne de l’inconscient, j’ai immédiatement décelé des incohérences et des insuffisances. Je savais donc que tôt ou tard cette théorie pourtant révolutionnaire allait rencontrer d’énormes difficultés. Et ce fût le cas en effet.
Pour imposer sa discipline, Sigmund Freud a énormément souffert. D’abord avec la dissidence de Carl Jung, ensuite avec Alfred Adler et plus tard avec les nouveaux courants de la psychologie moderne.
Pourtant, comme je l’ai intuitivement remarqué, Il aurait suffi à Freud d’inverser son schéma de l’inconscient pour que le tour soit joué. Je crois que c’est son athéisme qui l’a perdu. Dans son schéma, il a placé le « ça » qu’il définit comme étant la partie la plus obscure et la plus impénétrable de notre personnalité, tout en bas de l’esprit humain. Selon moi, c’est sa plus grande erreur. En vérité le « ça » est l’étincelle Divine, c’est-à-dire la part de Dieu en chacun de nous, il devrait obligatoirement être en première position dans la schématisation de l’esprit humain. Ensuite, viennent le sur-moi qui représente les interdits parentaux, sociétaux et religieux et le « moi » qui désigne la partie de notre personnalité assurant les fonctions conscientes.
Selon Freud, le sur-moi est cette voix en nous qui dit « il ne faut pas », une sorte de loi morale qui agit sur nous sans comprendre son origine. Et c’est bien vrai. Pour lui, le sur-moi régule également les pulsions du « ça ». Cette affirmation aurait été plausible si le « moi » Freudien n’était pas situé entre le sur-moi et le « ça ». Mathématiquement, le surmoi ne peut pas traverser le « moi » pour gérer des pulsions venant du « ça » d’où l’ambigüité de sa théorie. Il était donc obligé d’inclure le concept de la censure, les rêves, la libre association etc. pour tenter de rationaliser, mais c’était peine perdu.
En vérité je vous le dis, Dieu contrôle nos fonctions psychiques, donc il est tout en haut de notre fonctionnement psychique. Entre Dieu le père et nous, il y a effectivement les éducations parentales, sociétales et religieuses qui sont là pour nous enseigner et nous guider. Seulement voilà, si ces éducations sont mal faites ou dévoyées, au lieu d’être un miroir, elles deviennent au contraire un véritable mûr entre les intuitions, les prémonitions, les précognitions, les dons etc. que nous envoie notre créateur, et nous. A ce moment si vous voulez vous en sortir, être très performant et jouir d’une profonde intelligence, d’une liberté absolue et d’une réussite divine, vous êtes obligé de percer voire même briser ce mûr afin de profiter directement de tous les délices envoyés par Dieu lui-même. Freud n’aurait pas été un athée qu’il aurait certainement eu cette luminosité géniale et indéboulonnable. Heureusement, Cecrabiens et Cecrabiennes, Dieu m’a permis de le découvrir. Cette terrible et géniale découverte tonnera dans le monde entier pour l’éternité. Et gare aux plagiaires ! Dieu veille !

Roch Armel BAKYONO

Chiffres Clés
  • Analyse onomantique (de 2002 à 2020 le cabinet a réalisé 52556 analyses)
  • Électrification psychique encore appelée électrification de la pensée humaine (de 2016 à 2020 le cabinet a donné des leçons d'électrification psychique à 9107 patients)
  • Choix de dénomination des entreprises (de 2002 à 2020 le cabinet a déterminé la dénomination de 1025 entreprises)
  • Choix de prénoms d'influence (de 2002 à 2020 le cabinet a déterminé des prénoms pour 14561 nouveaux nés)